Le guide complet pour répondre à la question : quelle est votre plus grande réalisation ?

Si votre interlocuteur vous pose cette question, considérez-vous chanceux.

C’est l’occasion idéale de parler de votre expérience la plus impressionnante.

Malheureusement, la plupart des candidats gaspillent cette merveilleuse opportunité parce qu’ils ne sont pas préparés et / ou ne se sentent pas à l’aise pour se «vanter».

La plupart des gens ne sont pas habitué de parler de leurs réalisations.

Car on a tous appris qu’il est impoli ou odieux de se vanter de vos réalisations.

Ce qui peut sembler désagréable lors d’une discussion dans un groupe, cependant, est parfaitement acceptable et bien accueilli dans un entretien d’embauche.

Si vous ne pouvez pas vous sentir à l’aise de parler de vous et de vos réalisations, vous ne vous donnez pas la meilleure chance de saisir les opportunités que vous méritez.

Vous pouvez facilement éviter cela en vous préparant à l’avance afin que vous vous sentiez à l’aise de parler de vous-même et de votre travail d’une manière positive, naturelle, qui véhicule la confiance, mais pas l’arrogance.

Comment est-ce que vous pouvez faire ça ?

Je suis ici pour vous montrer l’approche qui a fonctionné pour beaucoup de mes clients.

Tout d’abord, un petit voyage dans l’esprit des recruteurs pour comprendre leurs points de vue.

Si un recruteur vous interroge sur vos plus grands accomplissements, cela signifie qu’ils veulent vraiment savoir ce qui vous distingue des autres candidats qualifiés, pour avoir une meilleure idée de ce que vous avez fait et de ce que vous appréciez.

L’idée est de comprendre les performances passées du travail comme un moyen de prédire comment un candidat approcherait l’emploi s’il était embauché.

Quelle est votre plus grande réalisation ?

Certaines variations de cette question incluent :

« De quoi êtes-vous le plus fier ? », « Quelles ont été vos plus grandes victoires dans votre poste le plus récent ? »

« Parlez-moi d’un moment où vous êtes allé au-delà de vos tâches quotidiennes. »

1. Vos plus grandes réalisations = Vos meilleurs atouts

Avec une question sur les accomplissements les plus grands ou dont vous êtes le plus fier, le recruteur vous donne l’opportunité de choisir une histoire que vous voulez mettre en évidence dans l’interview.

Vous n’êtes pas limité à parler de travail d’équipe ou de leadership ou même nécessairement d’un accomplissement au travail.

Cela met un peu de pouvoir dans vos mains pour influencer la façon dont le recruteur vous voit, alors vous voulez être préparé.

L’exemple que vous choisissez en dira beaucoup sur vous.

D’abord, cela leur donnera des indices sur ce que vous appréciez le plus.

Étiez-vous le plus fier de conclure une grosse affaire ou de bâtir une équipe efficace ?

Cela aidera à indiquer si vous êtes un bon candidat pour le travail et la culture de l’entreprise.

Votre réponse les aidera aussi à vous imaginer de votre mieux.

C’est pourquoi il est important de ne pas choisir un exemple décevant et de préparer comment vous raconter l’histoire pour vous assurer de mettre en valeur vos meilleures contributions.

2. Comment répondre à la question.

1) Prenez des exemples forts.

Ne soyez pas timide.

Soyez proactif pour vous assurer que vos meilleures histoires soient racontées.

Vous voulez quitter cette interview comme si vous aviez dit tout ce que vous pouviez pour montrer que vous étiez le meilleur candidat.

2) Soyez spécifique

Ne vous rabattez pas sur un aperçu d’un projet générique.

Pour être mémorable, vous devez fournir suffisamment de détails pour donner une idée de qui vous êtes et de la façon dont vous abordez votre travail.

Ne vous précipitez pas et laissez de côté les détails les plus intéressants.

Rappelez-vous que les bonnes histoires vous donnent l’occasion de communiquer avec votre intervieweur.

Donnez-leur des détails auxquels ils peuvent s’identifier.

3) Soyez concis.

Il est si facile de divaguer si vous n’avez pas préparé vos histoires à l’avance.

La présentation de la situation d’une manière détaillée vous aide à identifier les éléments les plus importants afin que votre histoire reste crédible et intéressante.

4) Pratiquez pratiquez pratiquez.

Ne sautez pas la pratique. Je sais que c’est fastidieux, mais ça marche.

J’ai vu la magie de première main avec mes clients en coaching et les utilisateurs surtout quand il s’agit de questions comportementales.

3. Exemple de réponses.

« Mon département était responsable de la gestion du programme de formation et d’orientation requis pour tous les nouveaux employés. Malheureusement, une grande partie du contenu de la formation n’existait pas quand j’ai commencé.

Donc, j’ai décidé d’en faire ma mission pour rendre le programme plus attrayant et utile. J’ai présenté mon idée à mes managers et ils m’ont donné le feu vert.

J’ai donc commencé par analyser toutes les évaluations au cours des dernières années pour comprendre ce que les gens trouvaient intéressant et nécessaire pour le travail.

En conséquence, j’ai pu restructurer l’ensemble du programme plus en le rendant plus attrayant et interactif.

J’ai également ajouté un aspect ludique à la formation qui a vraiment encouragé les gens à rester impliqués et à terminer le programme en entier.

Je suis très fier du fait que ce nouveau programme amélioré a suscité beaucoup d’éloges de la part de ma direction puisque- 92% des participants l’avaient jugé «très utile», comparativement à seulement 24% qui ont évalué la version précédente de ce programme.

Mon directeur était très heureux et m’a encouragé à diriger un projet de formation de plus haut niveau dans notre direction générale ».