La formule secrète pour répondre à la question : Quel est votre dream job ?

Il est important de pouvoir présenter le travail de vos rêves. Pas seulement pour des raisons personnelles, mais aussi lorsque vous êtes interrogé à ce sujet lors des entretiens d’embauche.

Mais, comment pouvez-vous même commencer à décrire votre travail idéal, en particulier à quelqu’un qui va clairement juger votre réponse ?

Si vous ne savez par quoi commencer ou pire que vous ne le connaissez pas !!!

La majorité des conseillers en carrière aiment à penser que les emplois de rêve sont ceux qui sont à l’intersection de vos compétences, intérêts et valeurs.

C’est un bon moyen pour vous de l’aborder aussi.

Parler de vos compétences vous donnera l’occasion de les vendre un peu – après tout, c’est une entrevue.

Vos intérêts montreront votre investissement, et vos valeurs peuvent aider à illustrer votre adéquation avec l’entreprise.

Quel est votre dream job ?

Afin de répondre à cette question, préparez là de la manière suivante :

1. Quelles compétences voulez-vous utiliser ?

D’abord, parlez des domaines ou vous êtes bon, ou de vos forces. Il est probable que vous ayez déjà eu l’occasion de parler un peu de ce sujet pendant l’entrevue, ce qui en fait une belle transition.

Mettez en valeur les compétences que vous appréciez le plus, pas seulement celles sur lesquelles vous êtes la référence.

C’est à propos de votre job de rêve, alors n’hésitez pas à mentionner tout ce que vous voulez faire évoluer dans vos compétences.

Voici deux exemples pour commencer votre réponse :

– J’ai mentionné mon expérience avec __. Mon travail de rêve devrait certainement se rapporter à cela. J’aimerais aussi développer mes compétences dans __.

– J’ai déjà réfléchi à cela et je sais que je voudrais continuer à perfectionner mes compétences en __ et en apprendre davantage sur __.

2. Qu’est-ce qui vous intéresse ?

Ensuite, il est temps de parler de ce qui vous intéresse et vous fait vibrer.

Pensez à une grande image pour cela.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans votre industrie ?

Qu’est-ce que vous avez fait en tant qu’enfant qui a réellement trouvé sa place dans votre travail ?

Qu’y a-t-il dans votre carrière qui vous tient engagé ?

Construisez votre réponse comme ceci :

– Je me suis intéressé à __ l’industrie depuis que j’ai découvert __. Cela, combiné avec mon intérêt pour __ et __, signifie que j’ai été accroché depuis.

– En termes de contenu, je suis intéressé par un travail qui implique __ et __. J’ai été curieux à propos de choses comme ça depuis __, donc je voudrais vraiment que cela fasse partie de mon job de rêve.

3. Quelles sont vos valeurs ?

Donner une idée de ce que sont vos valeurs de carrière donnera au recruteur une idée de ce qui vous motive ; C’est un bon moyen de remettre l’accent sur l’entreprise pour laquelle vous interviewez (en supposant, bien entendu, que vos valeurs soient en harmonie avec la culture de l’entreprise).

Cela ajoute également une complexité supplémentaire à votre réponse.

Vous ne dites pas simplement : «Je veux un travail intéressant dans lequel je suis bon.» Je veux dire, c’est bien, mais c’est le travail de vos rêves dont vous parlez ici !

Prenez ces deux exemples pour construire votre réponse :

– Selon mes compétences et mes intérêts, dans mon emploi de rêve, je voudrais __ lié à __, idéalement dans une entreprise où je pourrais __ et __. Ce sont deux choses très importantes pour moi, et je suis ravi de voir qu’ils semblent être tout aussi importants pour cette entreprise.

– Fondamentalement, mon travail de rêve serait de __ pour __ dans un poste qui me permettrait de __ et __. J’apprécie particulièrement ce dernier point – c’est la raison pour laquelle je suis tellement exalté de faire un entretien pour ce poste.

Remarquez qu’aucun exemple n’incluait un titre d’emploi réel ?

Ce n’est pas nécessaire. Ne vous cantonnez pas avec quelque chose de précis.

Au lieu de cela, donnez au recruteur une réponse plus nuancée en couvrant vos compétences, vos intérêts et vos valeurs.

Il ou elle aura l’occasion d’en apprendre plus sur vous et vous aurez plus de flexibilité pour aligner vos objectifs de carrière et le poste pour lequel vous postulez.

C’est du gagnant-gagnant.