Les 5 meilleures façons de parler de vos périodes sans emploi pour rassurer les recruteurs

Donc, vous avez mentionné une période où vous étiez sans emploi dans votre CV ?

Peut-être avez-vous décidé de voyager ou de retourner à l’école, ou peut-être vous êtes-vous occupé d’un parent malade, ou vous avez pris le temps de devenir parent vous-même.

Peu importe la raison, vous avez probablement l’impression que votre recherche d’emploi sera beaucoup plus difficile à cause de ça.

Sûrement tout recruteur regardant votre CV, va nécessairement demander une explication sur cette période.

Pas nécessairement.

De nos jours, la plupart des employeurs reconnaissent qu’il est rare que quelqu’un reste dans une seule entreprise tout au long de sa carrière.

De plus, la sécurité d’emploi n’est plus ce qu’elle était (malheureusement).

Dans le processus de recrutement, s’il y a un conseil que je peux vous donner, c’est celui-là.

Pensez à la façon de présenter cette période d’inactivité professionnelle.

Avec un peu de préparation, vous pouvez transformer une situation d’entrevue potentiellement délicate en un contexte qui va vous permettre de mieux vendre en même temps votre profil et votre marque personnelle.

5 meilleures façons de parler de vos périodes sans emploi

Voici donc les situations les plus courantes vécues par les chercheurs d’emploi et comment les expliquer.

1. vous avez perdu votre emploi.

Certaines personnes trouvent embarrassant de parler du fait d’être licencié, mais il est peu probable que cela suscite quelque chose d’autre que de la sympathie de votre interlocuteur.

C’est assez courant ces jours-ci.

Rappelez-vous juste de ne pas critiquer votre ancienne entreprise ou patron passé.

Au lieu de cela, concentrez votre réponse sur toutes les choses positives que vous avez accomplies pendant votre passage par la dite entreprise.

Ne dites pas :

« C’est une entreprise qui ne mériter pas mon engagement, la désorganisation et le manque de process m’aurai de toute façon poussé à la quitter tôt ou tard ».

Dites :

« Malheureusement, l’entreprise a dû mettre en place des réductions budgétaires et, en raison de sa politique de » dernier entré, premier sorti « , j’ai été licencié. Cependant, je suis fier de ce que j’ai accompli pendant mon temps là-bas, vous pouvez aussi renforcer ce qui précède par ce qui suit « Mon ancien manager, était d’une grande influence sur moi « .

2. Vous avez quitté votre emploi et décidé de voyager.

La clé avec celle-ci est de se concentrer sur la façon dont les voyages ont contribué à votre développement personnel, plutôt que sur le plaisir que vous aviez eu en parcourant le monde avec rien d’autre qu’un sac à dos et un sourire.

Si vous avez effectué un travail rémunéré ou bénévole pendant cette période, concentrez-vous sur les compétences personnelles et professionnelles supplémentaires que vous avez acquis.

Ne dites pas :

« Eh bien avouons-le, faire la fête en Thaïlande est beaucoup plus amusant que d’aller travailler. Je suis à peu près sûr que j’ai passé un bon moment, mais je ne peux pas vraiment m’en souvenir. « 

Dites :

«J’ai travaillé pendant plusieurs années dans une entreprise dans un métier très exigeant, où – comme vous le verrez sur mon CV – j’ai eu beaucoup de succès. Mais j’avais atteint une étape de ma carrière où je voulais me concentrer sur mon développement personnelle. Le temps que j’ai passé à voyager m’a appris beaucoup sur la façon de s’entendre avec les gens de tous les âges et de toutes les cultures. Maintenant, je me sens plus que prêt à revenir dans ma carrière avec une énergie et une concentration renouvelées et je pense que ce rôle est la façon idéale de le faire. « 

3. Vous êtes retourné à l’école. (Université)

C’est peut-être la plus facile à expliquer. Surtout si ce que vous avez fait est pertinent pour votre carrière choisie.

Même si ce n’est pas le cas, il est facile de donner une image positive à quelque chose qui nécessite un certain niveau d’intelligence de courage et de persévérance.

Ne dis pas :

« J’essayais toujours de comprendre ce que je voulais faire de ma vie, alors je suis retourné à l’école plutôt que de viser un autre travail. Je suis toujours incertain si ce cheminement de carrière est bon pour moi. « 

Dites plutôt :

« Je voulais élargir mes options de carrière en complétant une formation / obtenir une qualification dans le domaine X. Maintenant que j’ai atteint mes objectifs éducatifs, je suis impatient d’utiliser mes qualifications pour faire bénéficier ma prochaine entreprise pour laquelle je vais travailler ».

4. Vous avez pris congé pour des raisons de santé.

La clé de l’explication dans cette situation c’est la concision.

Le recruteur ne s’attend pas (ou ne veut pas) que vous entriez dans les détails minutieux au sujet d’une crise cardiaque ou d’une dépression ou d’une opération chirurgicale sérieuse.

Préparez une explication simple que vous êtes à l’aise à partager.

Mentionnez à quel point vous êtes fiers de pouvoir surmonter vos problèmes de santé, puis discutez rapidement de la question en discutant des compétences pertinentes que vous avez à offrir à cette entreprise.

Ne dites pas :

« Ouais, ouais, les choses étaient plutôt mauvaises pendant ce moment…».

Dites plutôt :

«J’ai traversé une période difficile émotionnellement / physiquement à cause de … et j’ai pris le temps de me concentrer pour m’améliorer afin de pouvoir retourner au travail le plus rapidement possible. Je suis heureux d’avoir surmonté ce défi parce que cela a fait de moi une personne plus forte, mais maintenant je suis complètement rétabli et prêt à me concentrer sur la prochaine étape de ma carrière. « 

5. Vous deviez prendre soin de votre famille.

Rappelez-vous, prendre soin des malades ou des personnes âgées et élever une famille sont des tâches difficiles qui nécessitent un large éventail de compétences, que vous avez maintenant en abondance.

Aucun intervieweur ne devrait vous donner l’impression que votre décision de donner la priorité à la famille plutôt qu’à la carrière était un mauvais choix.

Si vous avez eu le temps de mettre à jour vos compétences et vos connaissances sur l’industrie, assurez-vous de le mentionner.

Terminez la discussion en disant au recruteur que vous êtes heureux de vous réengager dans votre carrière.

Ne dites pas :

« J’ai toujours été très proche de ma mère alors j’ai décidé de prendre soin d’elle en abandonnant ma carrière professionnelle. Je n’arrivais tout simplement pas à la soigner et à garder un emploi !

Dites plutôt :

« Après mûre réflexion, j’ai décidé que ma priorité était mon enfant / parent âgé / conjoint malade. Cependant, je me suis assuré de garder mes compétences professionnelles à jour pendant ce temps. Maintenant, je suis en mesure de me recentrer sur ma carrière et je suis impatient d’utiliser toutes les compétences supplémentaires que j’ai apprises. « 

Enfin, rappelez-vous que mentir sur votre CV ou dans un entretien est une très mauvaise idée.

Lorsque vous êtes interrogé sur une période où vous étiez sans emploi, respirez profondément et tenez compte des préoccupations du recruteur.

Restez calme et ne soyez surtout pas sur la défensive : cela rassurera l’intervieweur que vous êtes confiant et à l’aise avec vos arguments, donc il n’y a aucune raison pour laquelle il ne devrait pas l’être aussi.

Laisser un commentaire