Quand est ce qu’il faut passer un entretien pour un emploi que vous ne voulez pas réellement !

Vous prenez votre temps pour mettre à jour vos documents de candidature et à dire à tout le monde dans votre réseau que vous êtes à la recherche d’un emploi.

Vous leur avez demandé de vous garder à l’esprit et de dire un mot sur vous dans leur entourage, et ils l’ont fait.

Et à cause de tout ce travail, vous avez été contacté par un recruteur pour une entrevue.

Mais vous ne sautez pas de joie.

En fait, vous ne savez pas si vous allez accepter de passer cet entretien car il y a un vrai dilemme (Votre ami vous a trouvé un poste, mais ce n’est pas exactement ce que vous cherchiez).

Donc, devriez-vous toujours passer l’entretien, ou y a-t-il des moments où il est logique de la refuser poliment ?

La vérité est que cela dépend, il vous faut évaluer ces décisions au cas par cas, car chaque opportunité est différente.

Passer un entretien pour un emploi que vous ne voulez pas

Voici quelques arguments pour lesquelles oui ou non pourrait être la meilleure réponse pour vous.

1. C’est une bonne façon de s’entrainer.

Il y a une raison pour laquelle tous les coachs vous suggèrent de pratiquer vos réponses à l’entretien : La répétition vous aide à perfectionner vos réponses et à les délivrer plus naturellement.

Et plus vous le faites, plus vous vous sentirez à l’aise.

Donc, dire oui est une chance pour vous de voir à quel point vous êtes capable de répondre aux questions et de raconter vos histoires et les exemples de votre expérience.

Même si vous sortez de là en sachant que le poste n’est pas adapté, cette expérience peut vous aider à mieux vous préparer lorsque vous passerait celui qui l’est.

Oui sauf dans le cas, ou vous n’avez pas le temps de le faire. Aussi valable que soit la pratique, le temps peut être un atout encore plus précieux.

Candidatez-vous à des postes en plus de travailler à temps plein ? Si c’est votre cas, évitez de le faire, parce que vous n’aurez pas le temps de vous préparer ?

Candidater à un poste que vous détestez ne vous apportera rien.

Sans mentionner, le fait qu’il vous faudra trouver des excuses à chaque fois pour votre patron, donc, ne gaspillez pas ces chances sur des postes que vous n’auriez de toute façon jamais acceptés.

2. Le poste pourrait vous surprendre.

On ne sait jamais et le dicton « L’habille ne fait pas le moine » peut être adapté à cette situation, et il en va de même pour un entretien.

Même si vous ne pensez pas que vous êtes intéressé par un poste, cela vaut la peine d’en apprendre plus, car vous pourriez être surpris.

Il se peut que la description du travail ne souligne pas les choses qui vous intéressent le plus, ou que vous n’étiez pas au courant des activités récentes de l’entreprise, mais, en fait la seule façon de savoir cela est de dire oui à l’entretien !

Mais, pas si vous allez vous sentir encore plus confus

Accepter une entrevue est une chance d’avoir plus d’options, et bien que les options soient nombreuses, elles peuvent aussi être écrasantes.

Le «paradoxe du choix» est une réalité, et l’ouverture des possibilités pourrait renforcer un processus de recherche déjà difficile.

3. Cet entretien peut vous ouvrir d’autres portes.

Les recruteurs embauchent souvent pour plusieurs postes.

Même si vous ne finissez pas par aimer le poste pour lequel vous avez été appelé, le recruteur pourrait être en mesure de vous référer à un autre poste qui vous correspond mieux – si vous faites une impression positive.

Pour communiquer votre intérêt, consultez le site Web de l’entreprise pour connaître les autres postes qui vous intéressent et communiquez-le au recruteur lorsque vous êtes au téléphone.

Vous pouvez également leur faire savoir que vous êtes intéressé par ce rôle spécifique, vous serez ouvert à d’autres rôles qui correspondent à vos antécédents et vos compétences.

Après votre entretien, continuez à consulter le site Web, et quand vous voyez quelque chose qui est adapté à votre profil, revenez au recruteur à qui vous avez parlé et demandez-lui s’il en sait quelque chose et s’il pourrait vous faire un entretien pour ce poste en particulier.

Mais ne faites pas perdre trop de temps aux recruteurs.

Les recruteurs sont occupés. Donc, pendant qu’ils sont à la recherche de bons candidats, ils ne vont pas être impressionnés par quelqu’un qui perd son temps.

Votre enthousiasme est plus facile à repérer que vous ne le pensez, donc si ce travail n’est même pas sur votre liste, la plupart des recruteurs seront en mesure de le dire.

Et ainsi, vous pourriez gâcher une future opportunité en allant là-bas.

Une autre approche consiste à refuser l’entrevue, mais à communiquer votre intérêt pour l’entreprise et les autres rôles pertinents pour votre expérience.

Au lieu d’accepter l’entrevue, communiquez au recruteur que vous êtes reconnaissant qu’ils aient appelés et que, même si vous n’êtes pas intéressé par ce rôle, vous aimeriez rester en contact au cas où quelque chose d’autre soit disponible

Si vous trouvez un autre poste sur le site de l’entreprise, revenez voir s’ils peuvent vous mettre en contact avec le responsable du recrutement ou le recruteur pour le poste spécifique qui vous intéresse.

Vous n’avez pas besoin de dire oui à chaque entrevue, mais il est important de connaître vos priorités avant de décider d’une façon ou d’une autre.

Ensuite, une fois que vous avez choisi, ne perdez pas de temps en réflexion inutile sur cet acte.

Cette énergie est mieux utilisée pour préparer l’entrevue – ou pour chercher une occasion qui vous plaît.