A propos des investissements dans des startups & ICO…

Beaucoup d’investisseurs particuliers dans des ICO crient à l’escroquerie ou au scam.

Oui il y a eu des scams mais il y a surtout eu beaucoup de projets qui se sont plantés comme 80% des startups qui ne passent pas les 2 premières années.

Investisseurs particuliers et inexpérimentés

Le problème depuis 2017/2018 a été le grand nombre de projets autour des Crypto qui se lançaient et par un afflux d’investisseurs particuliers et inexpérimentés qui avaient une vision court terme.

Le marché s’est effondré (et les projets avec eux) à cause de cet appât du gain à court terme et à cause de manipulations de certains des acteurs.

Ceux qui râlent le plus aujourd’hui sont ceux qui avaient cette vision court terme.

Ce sont les mêmes qui ont voulu faire des “coups” en 2000 et qui ont tué le marché.

Monter des business prend du temps.

Il faut de bonnes équipes et que toutes les étoiles soient alignées en même temps. C’est dur et c’est surtout risqué.

Beaucoup de fondateurs aussi étaient inexpérimentés et pas adaptés à monter un projet de startup.

En ce qui concerne ConnectJob, dont j’ai été conseil (mais pas actionnaire, ni membre de l’équipe…), le projet s’est planté car leurs dirigeants n’étaient pas adapté à un projet de cet envergure + un gros investisseur les a planté à la dernière minute malgré des contrats signés + la levée de fonds était insuffisante pour faire vivre un tel projet.

C’est une affaire triste mais il y a en eu des centaines comme ça au cours des 20 dernières années. Je n’y ai observé (de l’extérieur) aucun abus…juste un très grand manque de professionnalisme.

C’est une affaire qui n’a rien rapporté ni à ses fondateurs, ni à ses conseils qui sont tous sortis avec 0 de cette histoire quoique peuvent en dire certaines rumeurs.

Un article a été posté cet été par son fondateur.

Je pense qu’il est insuffisant mais il explique bien ce qu’il s’est passé.

Etant extérieur au projet, je ne suis pas là pour les défendre (et je pense qu’ils ont commis plusieurs erreurs stratégiques graves dont un manque de communication clair vis à vis de leurs investisseurs) mais je veux juste expliquer que cela aurait pu se passer dans n’importe quelle startup.

Ce que je dis ne pardonne pas les erreurs de ses dirigeants mais tout investisseur doit savoir qu’il peut investir dans des sociétés mal dirigées.

A toutes les personnes qui me demandaient directement s’il fallait investir dans ce projet ou tout autre ICO, je répondais la même chose.

Ce sont des projets très intéressants, très ambitieux, mais early stage.

Ce sont surtout des projets risqués.

Les White Papers étaient souvent impressionnants comme j’en ai rarement vu dans l’histoire des startups (et j’ai pu analyser plus de 20000 business plans au cours des 10 dernières années) mais cela ne suffit pas.

Chacun doit faire ses choix seul, doit analyser un projet seul et prendre ses risques seul.

Les fondateurs de Skype, malgré leur succès exceptionnel, ont lancé après la vente de la société, un nouveau projet appelé Joost.

La société avait levé 45 millions de dollars et était destiné à être une plateforme de télévision online.

Qui s’en rappelle encore alors que c’était le projet le plus hype du moment ?

La boite s’est plantée en quelques années malgré la qualité de son équipe fondatrice et les fonds levés.

Les investisseurs ont tout perdu.

Combien de sociétés ont monté des services équivalents à Uber avec des plateformes similaires sans réussir à percer et en coulant après des années…

Jamais, je n’ai conseillé et ne conseillerai à qui que ce soit d’investir dans une ICO ou dans une startup même quand si je suis convaincu de leur futur succès.

Tout simplement parce qu’une conviction ne suffit pas.

Parmi les centaines de startups dans lesquelles j’ai investi en early stage et pour lesquelles j’étais toujours convaincu de leur grand intérêt, 1 vaut plus de 2 milliards de dollars, 2 valent à peu près 1 milliards de dollars.

Plusieurs autres plus de 100 millions, d’autres plus de 10 mais la majorité des entreprises dans lesquelles j’ai investi valent 0.

La création de valeur pour les entreprises à succès a pris des années…5, 7, 10 ans…

Si vous voulez investir dans une startup, considérez cela comme un placement potentiellement perdu.

Il faut que cela soit clair depuis le départ.

Au milieu de tout cela, des pépites ressortiront et rendront riches leurs investisseurs… Ce n’est pas pour rien que l’investissement dans notre secteur s’appelle Capital-Risque.

Certains appelleront ça « jouer au loto ».

Cela y ressemble en effet… même si évidemment, investir dans une startup permet aussi de créer des emplois et potentiellement des projets pouvant résoudre de vrais problèmes et que les probabilités de réussite restent quand même plus élevés que gagner à l’EuroMillions.

Les pépites sont rares et beaucoup passent leur vie à les chercher… Ne soyez pas étonné de ne pas encore les avoir découvertes.

Source : Jeremie Berrebi