Comment réussir un entretien téléphonique en 3 étapes ?

Un bon CV peut ne plus être suffisant pour accéder à une entreprise.

De plus en plus, les entreprises ou leurs recruteurs veulent que vous passiez d’abord un entretien téléphonique.

Suite à la publication d’une offre d’emploi typique (poste non managérial), l’entreprise reçoit 400 candidatures ou plus, le recruteur identifie les 15 profiles qui l’intéressent le plus et les appelle.

Suite à ces entrevues téléphoniques, le recruteur rencontre cinq ou sept de ces personnes pour choisir le candidat idéal.

Si vous voulez passez cette étape de tri et avoir le job, il vous faudra une implication totale et un plan d’actions, avant, pendant et après une entrevue téléphonique.

Voici quelques notions de bases afin de vous aider à augmenter vos chances.

Étape 1. Avant l’entretien téléphonique

Il existe deux types d’entretiens téléphoniques – programmés et non programmés.

Souvent, le premier contact pour un rendez-vous arrive par e-mail ou via LinkedIn, mais théoriquement, votre téléphone peut sonner à tout moment.

Donc, assurez-vous de répondre vous-même.

Les appels non programmés ne fonctionnent jamais en votre faveur.

Si vous êtes surpris, prévoyez une autre case horaire pour parler. Personne ne vous reprochera d’avoir dit quelque chose comme :

«C’est formidable d’avoir de vos nouvelles, je ne suis pas à mon bureau et je ne pourrai pas accorder à cet appel l’attention qu’il mérite.»

Quand puis-je vous rappeler ?

  • Faites des recherches approfondies sur l’entreprise et l’intervieweur, comme si vous vous prépariez à vous rencontrer en personne. Si vous n’êtes pas en mesure d’indiquer les chiffres clés, la stratégie de l’entreprise, l’entretien peut être terminé après seulement trois minutes.
  • Préparez vos questions. Ceux-ci peuvent faire ou défaire une entrevue. Concevez-les en fonction de deux objectifs : Vous donner les informations dont vous avez besoin pour déterminer si vous voulez aller plus loin ; et pour montrer que vous êtes parfait pour le poste.
  • Créez un environnement confortable. Éliminez les distractions et éliminez les bruits de fond, ensuite, imprimez votre CV et marquez les parties clés que vous voulez mettre en avant. Soyez prêt 10 minutes plus tôt, pour ne pas donner la sensation de précipitation au recruteur, ayez un papier et un stylo à portée de main, afin de prendre des notes plus facilement.

Étape 2. Pendant l’entretien téléphonique

Le leitmotiv d’une interview réussie est de trouver des choses que vous avez en commun avec l’entreprise. Les marquer vous permet de tisser des liens avec votre futur patron ou le responsable des ressources humaines.

  • Écoutez d’abord. Habituellement, l’intervieweur va préparer le terrain. Il ou elle parlera des attentes, de la raison pour laquelle la personne qui était avant quitte son poste, de ce qu’il faut pour réussir dans cette entreprise et des défis majeurs. Prenez des notes afin que vous puissiez répondre à tous ces points quand ça sera votre tour de parler.
  • Souriez pendant que vous parlez. Au cours de l’entrevue téléphonique, il est bon de sourire lorsque vous parlez du poste dans lequel vous êtes, que vous posez des questions ou que vous exprimez votre enthousiasme à propos de l’entreprise.
  • Créer une fin positive. Si vous voulez vraiment le job, mettez fin à l’appel sur une note positive. Dites quelque chose qui fait de l’effet : »Merci pour l’appel. J’ai vraiment apprécié ce que j’ai entendu, et à partir des informations que vous avez partagées avec moi, je suis confiant que je pourrais remplir le rôle. Je suis très intéressé par ce travail et serais ravi de vous rencontrer en personne. Quelle est la prochaine étape ?»

Étape 3. Après l’entretien téléphonique

  • Envoyez un message de remerciement. Laissez passer une demi-journée de travail, puis envoyez une note brève. Cet email devrait venir le même jour, mais pas immédiatement après, l’appel. Confirmez votre intérêt pour l’entreprise, votre capacité à faire le travail et votre désir de passer à l’étape suivante.
  • Soyez patient. Vous n’obtiendrez pas nécessairement un email de réponse à votre message de remerciement. Relancez une semaine plus tard, et encore après deux semaines. Au bout de trois semaines, j’écris un dernier rappel en disant : « Monsieur Larbi, j’ai été heureux de vous parler le [date] .Veuillez noter que ceci est mon troisième message et je ne vous dérangerai plus, je suis toujours intéressé par le poste proposé ». Suite à ce message, la balle est dans le camp de l’entreprise.

Une fois que vous avez suivi toutes ces étapes, passez aux autres phases de la démarche de recherche d’emploi.

Rappelez-vous que Quelque part, il y a un job parfait pour vous.

Vous devez juste le trouver.

Laisser un commentaire