Fiche métier Responsable QHSE

Le responsable QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement) analyse, interprète, négocie avec la direction générale, met en place et suit la politique qualité, sécurité et environnement de l’entreprise. Ses activités sont dû au développement de nouveaux marchés et représentent un enjeu important au niveau de la compétitivité de l’entreprise.

Le responsable QHSE encadre une équipe chargée de l’application des réglementations en vigueur pour la qualité, la sécurité et l’environnement. Il établit un plan de prévention des risques, analyse les causes des accidents, et propose des moyens de les éviter, en considérant les objectifs de la direction générale, les contraintes de l’entreprise, les demandes des clients, et même le budget. Il assure enfin la mise en place des nouveaux aménagements demandés.

Des objectifs annuels d’amélioration de la qualité sont en outre fixés par le responsable QHSE. Ce dernier assure la qualité des produits pour la satisfaction des clients, et la sécurisation des installations et des conditions de travail des salariés sur le site de production, une entreprise le plus souvent ; il veille aussi à ce qu’ils exercent dans un certain confort pour une meilleure efficacité (ergonomie).

Le responsable Qualité, Sécurité et Environnement travaille dans le même temps à réduire l’impact de l’activité du site sur l’environnement, dans la gestion et le tri des déchets par exemple. En contact avec tout le personnel, il forme les salariés et sensibilise les membres de l’entreprise à la qualité, à la sécurité et au développement durable. Il anime notamment des réunions et groupes de travail autour des problèmes de la pollution, de l’hygiène, des conditions de travail… Le responsable QSE coordonne ainsi ses trois missions dans la technique de fabrication, la production, et la communication auprès du personnel.

Synonymes

La profession d’ingénieur QHSE est également dénommée : responsable QSE ou HSE, responsable QHSE, responsable gestion des risques industriels, inspecteur HSE, chargé de prévention et de sécurité.

Missions principales

Selon la taille et l’organisation de l’entreprise, il ou elle assure tout ou partie des activités suivantes :

Concevoir et négocier la politique QHSE avec sa Direction

– Elaborer un schéma directeur prenant en compte les objectifs de la direction générale en matière de développement durable, les demandes des clients, les réglementations et les contraintes de l’entreprise
– Assurer une veille technologique et concurrentielle en matière de QHSE
– Intégrer les différents référentiels dans un système de management intégré en interprétant les normes applicables
– Définir et négocier les objectifs de l’année, les moyens à mettre en œuvre, les modalités de surveillance ou d’audit, le budget correspondant
– Participer à la communication, à la promotion de la politique QHSE

Mettre en œuvre cette politique QHSE et l’animer avec les responsables concernés

– Définir, formaliser, adapter les méthodes et outils pour garantir l’amélioration continue des produits, des processus, la sécurité, la prévention des risques et la préservation de l’environnement
– Rédiger et mettre à jour les directives, les procédures, les instructions
– Former si besoin les cadres, techniciens, les responsables d’équipes, participer à la sensibilisation du personnel
– Animer des groupes de résolution de problèmes ou d’amélioration

Auditer, planifier et suivre

– Veiller à la traçabilité et conformité des matières premières, des installations, des bâtiments et des procédés par rapport aux cahiers des charges et aux normes en vigueur
– Analyser les risques et les opportunités
– Planifier les actions d’amélioration
– Assurer les mesures de réduction ou de traitement des déchets ; vérifier les procédures de contrôle et de prévention par rapport aux risques environnementaux
– Préparer, mettre en place la surveillance et les audits internes ainsi que les audits externes et ceux de fournisseurs
– Réaliser le suivi statistique des résultats par rapport aux objectifs, préparer les revues QHSE
– Participer à l’analyse des risques, des dysfonctionnements et à la recherche des pistes d’améliorations : formation, procédés de fabrication, organisation de la production, évolution des installations…
– Vérifier les résultats des actions d’amélioration

Résultats attendus

– Evolution de la qualité de la production globale
– Amélioration de la sécurité et de la santé au travail
– Succès des audits internes
– Certification ou labellisation
– Adhésion du personnel et évolution des attitudes par rapport à la qualité, l’Hygiène, la sécurité et l’environnement

Qualités et compétences nécessaires

L’ingénieur QHSE doit posséder d’excellentes compétences scientifiques, techniques et juridiques, qu’il doit constamment actualiser. Il doit également maîtriser des notions de droits liées au secteur de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement.

L’ingénieur QHSE doit pouvoir montrer de réelles capacités d’adaptation, ainsi qu’un sens de la pédagogie. La maîtrise de l’anglais sera un plus dans l’exercice de la profession. Un sang froid à toute épreuve, ainsi qu’un esprit vif et réactif se révèlent indispensables, couplés à un sens aigu de la vigilance et de l’observation.

Compétences techniques

– Bien connaître les process de l’entreprise, ses flux et les technologies associées
– Maîtriser les normes, la certification ou la labellisation choisie
– Assurer une veille technologique et réglementaire systématique
– Définir et négocier une politique QHSE ou de management intégré
– Concevoir, lancer et gérer un projet complexe
– Elaborer et suivre des tableaux de bord pertinents
– Maîtriser l’analyse statistique et les techniques de contrôle définies
– Evaluer des actions, des projets, des processus
– Former et animer des groupes pluridisciplinaires, hétérogènes
– Communiquer, négocier avec des interlocuteurs différents
– Préparer un audit, mener un audit
– Superviser le contrôle de la qualité des sous-traitants et fournisseurs ainsi que le respect des procédures internes

Qualités personnelles

– Autonomie et responsabilité
– Etre à l’écoute, disponible et s’adapter
– Etre très rigoureux(se) et précis(e)
– Analyser et synthétiser de nombreuses informations
– Résoudre des problèmes de natures différentes
– Gérer des priorités
– Etre à la fois ferme et diplomate
– Savoir négocier et argumenter
– Maîtriser les outils bureautiques et informatiques de gestion
– Parler une langue étrangère selon les besoins de l’entreprise

Salaire Moyen

– Un responsable du contrôle qualité gagne en moyenne 53 000 € bruts par an, soit un salaire mensuel moyen de 4 416 € bruts.
– Un responsable environnement touche en moyenne 47 000 € bruts par an, soit un salaire mensuel de 3 916 € bruts par mois.
– Le responsable conformité ou sécurité fait partie des ingénieurs et cadres du contrôle qualité qui gagnent en moyenne 56 000 € bruts par an, soit 4 666 € bruts par mois.

Carrière et possibilité d’évolution

Grâce à ses différentes casquettes, un responsable QHSE peut, au terme de quelques années d’expérience, être sollicité pour occuper de nouveaux postes : Responsable de ligne de production industrielle, directeur ou consultant qualité, directeur environnement.

Dans ce cas, le responsable qualité sécurité environnement se spécialise dans l’un de ces domaines. Le responsable QSE peut également quitter l’industrie pour évoluer comme conseiller technique dans un organisme ou un cabinet de conseil.

Rattachement Hiérarchique

– Responsable de ligne de production en industrie
– Directeur environnement
– Directeur qualité ou de consultant qualité
– Conseiller technique environnement dans un organisme professionnel
– Syndicat professionnel ou une chambre de commerce et d’industrie
– Consultant en cabinet de conseil