6 erreurs mortelles durant les entretiens d’embauche (comment les éviter)

Etre convoqué à un entretien d’embauche n’est pas quelque chose de facile à réussir.

Devenir l’un des rares «candidats» plutôt que de faire partie de la foule habituellement gigantesque de «postulants» est une grande victoire.

Malheureusement, un trop grand nombre de candidats à un poste perdent leurs opportunités durant les entretiens, perdant tout leur temps et leurs efforts.

Ne soyez pas l’un de ces candidats. Ne supposez jamais que l’offre d’emploi est « dans la poche » simplement parce que vous avez été invité pour une entrevue !

Évitez ces erreurs communes d’entrevue pour décrocher le job.

Ce que vous faites pendant une entrevue d’emploi est considérée comme un «échantillon» de votre travail.

Tout ce que vous faites est jugé parce qu’ils ne vous connaissent pas.

Montrez-leur que vous seriez un excellent choix pour le poste.

Erreurs durant les entretiens d’embauche

Ne faites pas ces erreurs :

Erreur 1: Etre désintéressé.

Cela rend les employeurs fous.

La plupart des employeurs ont plus de candidats qu’ils n’en ont besoin ou envie.

Si vous n’êtes pas manifestement intéressé par eux, ils ne seront certainement pas intéressés à vous embaucher.

Au lieu de cela : Démontrez votre intérêt pour l’entreprise et le poste.

Présentez-vous à l’heure, habillé de façon approprié.

Posez des questions intelligentes qui indiquent que vous avez fait des recherches, mais ne posez pas de question à laquelle vous pourriez répondre en 30 secondes avec une recherche sur Google ou un coup d’œil sur la page d’accueil de leur site Web.

Erreur 2: Être non préparé.

Le manque évident de préparation est un broyeur d’opportunités.

Et, le manque de préparation devient habituellement évident rapidement.

Au lieu de cela : Soyez prêt ! La préparation vous aidera à démontrer votre intérêt pour eux et le job.

Vous serez également plus performant dans l’interview lorsque vous serez préparé.

Une préparation réussie comporte plusieurs éléments :

Analyser la description du poste et votre correspondance avec celui-ci.

  • Analysez soigneusement la description du poste.
  • Notez chaque exigence et comment vous répondez à cette exigence.
  • Ensuite, déterminez vos réalisations qui correspondent à ces exigences.
  • Notez vos réalisations, quantifiées autant que possible, pour vous aider à vous en souvenir.

Connaissez vos réponses aux questions standards d’entrevue.

  • En particulier, soyez prêt pour les questions «Que savez-vous de nous?» Et «Pourquoi voulez-vous travailler ici?», Liées spécifiquement à cet employeur et à cette opportunité d’emploi.

Recherchez l’employeur.

  • Oui, consultez le site Web, aussi soigneusement que possible.
  • Que font-ils ?
  • Est-ce qu’ils énoncent une « mission» ?
  • Comment sont-ils organisés ?
  • Où sont-ils situés ?
  • Font-ils partie d’un groupe plus grand ?
  • S’ils ont des filiales, que font leurs filiales ?

Erreur 3: Partager trop d’informations.

Parfois, les gens ont un état d’esprit de « la vérité-et-rien-que-la-vérité » dans une entrevue d’emploi, de sorte qu’ils «déversent tout» en réponse à chaque question.

Pas intelligent ou utile ! Je ne recommande pas de dire des mensonges, mais je recommande que vous évitiez d’ennuyer l’intervieweur et de rater une opportunité en partageant trop d’informations.

S’ils veulent plus de détails, ils vont demander.

Au lieu de cela : répondez à leur question, puis arrêtez de parler.

Ou, posez une question de votre choix.

Erreur 4: Poser les mauvaises questions au mauvais moment.

Pour un employeur, pas de questions = pas d’intérêt.

L’erreur numéro un, ci-dessus, indique combien ça peut être mortel pour votre succès dans un entretien d’embauche.

Aussi mauvais que de ne pas poser de questions ou poser les mauvaises questions.

Au cours de la première entrevue, les questions portant sur les augmentations, les promotions, les congés et les avantages ne sont généralement pas bien reçues.

Ces questions indiquent apparemment que vous êtes simplement intéressé par des avantages personnels spécifiques plutôt que par le travail.

Au lieu de cela : Posez les questions qui vous sont venues à l’esprit lorsque vous avez effectué votre recherche préalable à l’entrevue, lorsque vous avez parlé avec les personnes pendant l’entretien ou lorsque vous avez observé des personnes sur place.

Demander des détails sur l’emploi – à quoi ressemble une journée moyenne, si l’emploi est nouveau ou parce que l’ancien employé a été promu, etc.

Erreur 5: Ne pas demander d’informations sur la suite de la procédure.

Beaucoup de chercheurs d’emploi quittent l’entrevue sans savoir ce qui se passera ensuite dans le processus d’embauche de cet employeur.

Souvent, ils ne savent pas non plus qui est la meilleure personne à contacter, ni quand et comment contacter cette personne.

Au lieu de cela : Au début de l’interview, « jouer aux cartes » avec l’intervieweur.

Donnez-leur votre carte de visite (ou carte de réseau, si vous êtes employé), et demandez leur carte.

C’est la meilleure façon de recueillir le nom, le titre du poste, l’emplacement et les coordonnées de chaque personne qui vous interroge.

Si vous n’avez pas cette information, vous ne serez pas en mesure de procéder à un suivi approprié des entrevues d’emploi.

Ensuite, à la fin de l’entrevue, demandez quelles sont les prochaines étapes de leur processus d’embauche si personne ne donne l’information.

Découvrez qui est votre contact post-interview et quand et comment contacter cette personne.

Erreur 6: Ne pas faire de suivi.

Souvent, les demandeurs d’emploi partent à la fin des entrevues avec un soupir de soulagement que l’entrevue est terminée et qu’ils peuvent poursuivre leur vie.

Ils partent et attendent de recevoir une offre d’emploi.

Au lieu de cela : Rappelez-vous ceci est une démonstration de la qualité de votre travail en tant qu’employé.

Pour vous démarquer de la foule de candidats, qui sont généralement au nombre de quatre ou cinq, envoyez immédiatement vos notes de remerciement à chaque personne qui vous a interviewé.