6 vérités que chaque chercheur d’emploi devrait connaitre

Aucune démarche de recherche d’emploi n’est garantie à 100%, même si vous êtes bien qualifié et apparemment parfait pour le rôle, vous allez forcément rencontrer des rejets en cours de route, donc évitez les partis d’auto-apitoiement et de blâmer les autres pour vos déceptions.

Pour trouver le succès dans votre recherche d’emploi, vous ne pouvez pas démarrer à partir de fausses hypothèses.

Trop souvent, les personnes talentueuses se retrouvent bouleversées parce qu’elles ont été surprises par quelque chose qu’elles ne connaissaient pas ou n’attendaient pas.

Chaque chercheur d’emploi devrait connaitre 6 vérités

Voici six choses que vous devez garder à l’esprit tout au long de votre recherche d’emploi :

  1. Vous devez avoir les compétences et l’expérience nécessaires pour obtenir un emploi.

«J’aurais aimé ce travail et j’aurais pu le faire avec de la formation et de l’aide.»

Les employeurs embauchent des gens parce qu’ils sont convaincus que ces personnes ont déjà les compétences et l’expérience nécessaires pour bien faire leur travail.

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas faire un changement de carrière significatif.

Mais peu importe les circonstances, vous devez démontrer d’une manière ou d’une autre une base solide de compétences et d’expérience pertinentes sur lesquelles un recruteur peut prédire votre succès.

  1. Juste parce que vous avez les compétences et l’expérience requises ne signifie pas que vous obtiendrez le poste.

Du point de vue de l’employeur, le processus d’embauche va bien au-delà de l’adéquation entre les compétences et l’expérience du candidat et les exigences déclarées d’un poste.

Ils considèrent également cette qualité insaisissable appelée «personnalité».

Bien que ce ne soit pas une raison très satisfaisante d’entendre lorsque vous êtes rejeté.

«votre personnalité» peut inclure votre profil, le tempérament, la progression de carrière et une foule d’autres éléments légitimes.

  1. Vous serez probablement interrogé sur la question salariale lors de votre premier entretien.

Soyez prêt pour cela.

Plutôt que de tâtonner ou de vous ébranler, donnez une réponse respectueuse qui met en évidence un niveau de rémunération actuel ou récent.

Dites clairement que vous comprenez que le salaire dans cet emploi sera différent parce que le rôle, l’environnement, le coût de la vie et d’autres facteurs seront différents.

Ensuite, détournez rapidement la conversation pour parler de la valeur que vous offrez plutôt que du coût que vous représentez en tant que nouvel employé.

  1. Les employeurs s’intéressent à vos principales réalisations et à la façon dont vous les avez acquises, et non à votre description de travail.

Vous pouvez presque supposer que les candidats sérieux pour un rôle donné auront tous des antécédents et des responsabilités plus ou moins similaires.

Lorsque vous mettez des éléments sur votre curriculum vitae avec «responsable de …», vous vous mêlez au reste des candidats et vous ne donnez aucune raison pour laquelle votre expérience est supérieure à la leur.

  1. Les employeurs ne s’intéressent pas à ce que vous avez fait en 2005.

Il n’est pas nécessaire de souligner les compétences ou l’expertise qui sont dépassées.

Si vous avez navigué sur Internet à l’aide Yahoo, ou que vous avez appris à taper sur une machine dactylo, personne ne s’en soucie.

Vraiment ! Il en va de même pour la liste des emplois que vous avez occupés il y a plus de 10 ou 15 ans.

Comme dans presque tous les cas, ils ne sont plus pertinents.

Dans l’intérêt de l’honnêteté, il est très raisonnable d’inclure une ligne comme celle-ci dans votre CV, sous la premier poste :

«Les détails des expériences antérieures sont disponibles sur demande.

  1. Acceptez le rejet et retenez ses leçons.

Même si vous ne postulez que pour des emplois pour lesquels vous vous croyez qualifié ou même parfait, vous obtiendrez des rejets.

Parfois, vous aurez beaucoup de rejets.

Ces choses arrivent souvent, il faut juste apprendre de ces situations pour améliorer votre candidature (CV, entretien…). Il se peut aussi, que votre CV n’a pas été lu.

Peut-être que le recruteur n’était pas assez intelligent pour comprendre à quel point vous êtes vraiment adapté au poste.

Il est possible que le travail ait été obtenu avant même sa diffusion.

C’est vrai que la vie n’est pas juste.

Se vautrer dans l’apitoiement sur soi-même ou porter le blâme sur les autres pour le travail que vous n’avez pas obtenu ne vous rapportera pas le travail que vous méritez.

Souvent, le contraire est vrai.

Lorsque vous blâmez votre situation sur les autres, vous vous privez de la capacité d’aller de l’avant avec une attitude positive.

Sans cela, peu importe votre compétence et votre expérience, il fort à parier que vous n’ayez pas l’énergie positive nécessaire pour faire ce qui doit être fait pour réussir la prochaine fois.

Jeunes diplômés avec des Bac+5

C’est triste de voir des jeunes diplômés avec des Bac+5 traités d’une manière humiliante au lieu de travail.

Et de voir un responsable les emmerder avec des trucs que ces jeunes savent qu’ils ne sont pas juste.

C’est une insulte à l’intelligence de ces jeunes, qui croient que le monde du travail c’est l’occasion de se valoriser et de devenir un Homme responsable et respectueux.

Hors ces jeunes diplômés vont vivre un cauchemar à l’occasion de leur premier embauche.

Je les entends me dire, on croyait pas que les gens peuvent mentir en te regardant dans les yeux.
On croyait pas que pour travailler il faut faire face à un monde de voyous.

Qui se permettent de sous-estimer ton travail juste pour te faire mal ,alors que ton travail est excellent.
On croyait pas que quant tu es réglos tu deviens un Homme indésirables.

On me dit que nous sommes choqués de voir les responsables refusent de nous entendre parler des droits . Ou du code de travail.

C’est encore triste de voir souffrir un Papa ou une maman, au travail pour garantir de quoi nourrir leurs enfants.

Pourquoi les harceler au travail, et les insulter par ce qu’ils travaillent chez eux.

Ça ne donne pas droit à l’employeur de les traiter sans respect, ils ont droits à la dignité comme tous le monde.