3 conseils pour faire face à un manager recruteur vraiment horrible

La plupart des managers ne mènent pas d’entretiens d’embauche pour gagner leur vie (par rapport aux recruteurs RH) – ce qui signifie, sans surprise, que beaucoup d’entre eux sont horribles durant cet exercice.

Que vous ayez un intervieweur taciturne qui ne pose que deux questions ou un manager inexpérimenté qui passe trop de temps à se concentrer sur vos années d’Université, savoir comment gérer ce type de personne de l’autre côté de la table est une compétence indispensable à maîtriser, car votre recrutement ou pas en dépend.

3 conseils pour faire face à un manager recruteur horrible

Donc, la question est la suivante : Comment remettre un mauvais entretien sur la bonne voie avec ce type de recruteur ?

Voici un plan en trois étapes pour empêcher un manager de faire dérailler votre candidature au travail.

1. Faites de votre mieux pour bien répondre aux questions posées

En général un manager peu expérimenté en recrutement commencera toujours par des questions étranges piochées sur Internet pour vous mettre mal à l’aise, des questions du genre « Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous ? » Ou « Donc, vous savez que la concurrence sera rude pour ce poste, non ? »

Ne paniquez pas pour le moment.

Parfois, les managers aiment poser des questions bizarres pour essayer de trouver quelque chose de très spécifique à leur culture d’entreprise.

Puisqu’il peut être très difficile de dire si ce sont des intervieweurs novices ou des intervieweurs de génie, essayez de sourire, de vous détendre et de suivre le rythme au début d’une entrevue.

Votre capacité à réagir effectivement et d’une manière réfléchie aux différentes questions peut vous assurer la réussite d’un entretien, alors assurez-vous de faire vos devoirs avant chaque entrevue.

Passez en revue les questions d’entrevue courantes, préparez quelques exemples pour des questions de comportement et faites des recherches sur les questions techniques que vous pourriez avoir durant cet entretien métier.

Il n’est pas possible d’être préparé pour tout (en particulier à un mauvais interviewer), mais être préparé en général vous aidera à passer plus facilement cet exercice difficile.

2. Rediriger toujours l’attention sur le fait que vous êtes adapté au poste

À un moment donné, les sujets discutés seront tellement hors de propos, qu’il faudra ralentir ce manager, car il pourrait passer trop de temps sur des sujets annexes par rapport au poste (20 minutes à discuter le stage de votre première année à l’Université au lieu de se concentrer sur vos 5 ans d’expérience ou votre capacité à faire le travail).

Pour recentrer l’interviewer sur vos qualifications, essayez de poser des questions ou des énoncés du genre :

  • Pouvez-vous m’en dire plus sur l’expérience que vous recherchez chez la personne que vous aimeriez embaucher pour ce rôle ?
  • Selon vous, quelles sont les compétences les plus importantes et surtout nécessaires pour ce poste ?
  • C’est vraiment intéressant ce que vous avez dit au sujet du poste – je pense que mon expérience en gestion de projets serait vraiment pertinente. Je serais heureux d’entrer dans plus de détails si vous le souhaitez.

Essayez toujours d’introduire ce type de questions pour conclure votre réponse.

Par exemple :

«… et c’était mon expérience la plus significative de management lors de ma première expérience. Y at-il quelque chose que je peux vous dire au sujet de mon expérience la plus récente pour vous aider à déterminer si je suis un bon candidat pour l’entreprise ? ».

3. Réitérer ce que vous avez à offrir à la fin de l’entretien

Normalement si vous utiliser ces conseils, vos tentatives pour orienter la conversation seront couronnées de succès, mais si toutes vos tentatives échouent, vous avez encore une dernière chance.

Une fois que vous avez enfin la parole pour poser vos propres questions sur le poste vers la fin de l’entrevue, posez vos questions finales précédemment préparées et terminez avec quelque chose qui résume vos qualifications pour le poste.

Cela pourrait ressembler à ceci :

« J’aimerais prendre cette dernière occasion pour réitérer mon aptitude pour le poste. Sur la base de notre conversation, je sais que vous recherchez quelqu’un qui connaît le traitement des données, prend des initiatives et prospère dans un environnement de travail en équipe. Mes trois années d’expérience dans un cabinet d’études m’ont donné amplement l’occasion de réussir dans ces domaines, et j’aimerais apporter ces compétences et ces succès à votre entreprise ».

Avoir un manager inexpérimenté en conduite d’entretien peut vous gâcher l’opportunité d’un poste intéressant pour votre carrière.

Cependant votre devoir de candidat préparé est de rester calme et de prendre les devants à chaque fois que l’occasion vous ait donnée.

Bien sûr, vous ne devriez pas avoir à être celui qui mène la conversation, mais si vous voulez le travail, vous en ferez plus que d’habitude pour décrocher le poste.