Comment négocier une offre d’embauche ?

Dans la série « offre d’embauche », après avoir vu les étapes de l’évaluation d’une offre d’embauche, nous allons nous attelés à passer en revue les techniques de négociation de ce type d’offre face à une entreprise.

Si vous êtes intéressé par le poste, mais que vous pensez que l’offre pourrait être plus forte (par exemple, le salaire pourrait être plus élevé ou les avantages pourraient être meilleurs), envisagez de négocier.

Tactiques de négociation une offre d’embauche

Lisez attentivement ces tactiques de négociation, car ils vous aideront à demander de manière justifiée un bon package de rémunération lors de la phase de tractations avec l’entreprise.

Les négociations salariales peuvent être difficiles.

Vous ne voulez pas vous priver d’une offre d’embauche, parce vous vous êtes montré un petit peu plus gourmand que l’entreprise ne l’avez prévue.

D’un autre côté, il est important d’être payé en adéquation à ce que vous valez et vous ne voulez pas être exploité.

En outre, si vous allez accepter une offre d’embauche, vous devrez gagner un salaire en premier lieu meilleur que le précédent (si vous étiez en poste), d’autre part ce package devrait être assez suffisant pour vous permettre de vivre une vie sans stress à la fin du mois.

Quelle est la meilleure façon de négocier le salaire ?

Ces tactiques de négociation salariale vous aideront à négocier une rémunération équitable.

1. Soyez patient

Lorsque vous interviewez pour un emploi et que vous voulez discuter du salaire, soyez patient. Essayez de ne pas parler de la compensation salariale jusqu’à ce que l’employeur vous fasse une offre.

Si les employeurs vous demandent quelles sont vos exigences salariales, dites qu’ils sont ouverts en fonction du poste et des responsabilités de l’emploi.

2. Évaluer l’offre d’emploi

Une fois que vous obtenez une offre d’emploi, évaluez-la soigneusement – il y a plus de facteurs qui entrent en jeu que juste le salaire de base.

Renseignez-vous également sur les commissions, les primes, et l’augmentation de salaire prévue, ainsi que les avantages, les heures supplémentaires, et les opportunités de promotion et de formations.

Pour chaque poste potentiel, mettez en place une liste d’avantages et d’inconvénients et comparez les avantages et les inconvénients afin de prendre une décision éclairée.

3. Recherchez ce que vous valez

Prenez le temps de rechercher le niveau des salaires. De cette façon, vous serez prêt à obtenir ce que vous valez et à obtenir une offre d’embauche réaliste et raisonnable.

4. Prenez votre temps

Lorsque vous recevez une offre d’embauche, prenez votre temps pour prendre une décision. Posez à l’employeur toutes les questions restantes que vous avez. Vous pouvez également demander à un recruteur de prendre le temps d’examiner votre contre-offre.

5. Envisagez une contre-offre

L’une des meilleures façons d’ouvrir les discussions après avoir reçu une offre d’embauche est de demander une réunion pour en discuter.

Mais qu’est-ce qu’une contre-offre ?

Une contre-offre est une offre faite par un candidat en réponse à une offre salariale d’un employeur. Elle est émise lorsque l’offre d’embauche proposée par un employeur éventuel n’est pas jugée acceptable par le demandeur.

Devriez-vous faire une contre-offre ?

Pour la moitié des candidats qui se voient offrir une lettre d’embauche, la négociation du salaire n’est pas une option, car la peur de perdre l’offre proposée les place dans une situation inconfortable.

Même si de nombreux demandeurs d’emploi ne sont pas à l’aise pour négocier, de nombreuses entreprises s’attendent à ce que les candidats fassent une contre-offre.

Les employeurs se disent prêts à négocier des salaires pour les offres d’emploi initiales, car ils offrent généralement un salaire inférieur à celui qu’ils sont prêts à payer.

Il y a donc de la place pour négocier pour de nombreux candidats.