14 Conseils pour chercher un emploi

Rechercher son premier emploi n’est pas une mince affaire ! Les démarches à effectuer sont nombreuses et on se retrouve vite perdu.

A la recherche de son premier emploi

1- Vous devez d’abord définir précisément votre projet professionnel : dressez une liste des métiers qui vous attirent, faites objectivement le bilan de vos atouts, identifiez vos faiblesses, listez les critères qui sont importants pour vous : salaire, horaires, situation géographique… Avec ces éléments, vous pourrez déterminer dans quel secteur rechercher.

2- L’organisation doit être le maître mot de votre recherche d’emploi. Faites des tableaux, mettez-les à jour, notez toutes les informations pour chaque piste : la date d’envoi de votre candidature, les relances à effectuer, tenez un agenda à jour avec vos différentes rendez-vous, les salons professionnels auxquels vous rendre…

3- Un petit conseil pour gagner du temps : abonnez-vous aux newsletters et aux alertes mails des sites d’offres d’emploi, cela vous évitera d’y aller chaque jour pour effectuer la même requête

4- Nombre d’entreprises ne passent pas d’annonces, pensez aux candidatures spontanées, trop souvent négligées par les jeunes diplômés et dressez une liste des entreprises et de l’interlocuteur à contacter

5- Si vous êtes spécialisé (ou que vous souhaitez vous spécialiser) dans un secteur d’activité défini : faites de la veille en lisant la presse, en suivant ce qu’il se passe sur le web. Cela vous permettra d’identifier de potentiels recruteurs auxquels vous n’auriez pas pensé.

Conseils pour chercher son premier job

1- Un projet professionnel bien ficelé
Tout candidat à l’emploi doit se connaître et être capable de déterminer son projet professionnel avant de postuler. Si votre projet n’est pas encore bien défini, vous pouvez, pour vous aider, faire appel à votre entourage. Posez, par exemple, des questions à votre famille, vos amis et anciens collègues de stage sur leur métier, les compétences nécessaires pour l’exercer. Cela vous permettra de mettre à plat les vôtres, d’une part, et de vous projeter ou non dans leur métier, d’autre part.

Faites également un point précis sur vos différentes forces et faiblesses (langues, compétences techniques…). Vous pourrez alors mieux vous vendre, plus tard, en entretien.

2- Se renseigner sur les tendances du marché
Se renseigner sur le marché de l’emploi est un travail nécessaire pour cibler les entreprises qui recrutent, comprendre leur problématique, leur marché. Rien ne sert de postuler dans des entreprises qui n’offrent pas d’opportunités par exemple ou qui sont en pleine restructuration (plans sociaux). Il y aura très peu de chance qu’elles vous reçoivent en entretien.

Encore, en visitant les sites des entreprises (la plupart ont une rubrique recrutement souvent intitulée  » Nous rejoindre ») vous en apprendrez beaucoup sur les métiers et les postes à pourvoir

3- Cibler les offres
Identifiez les offres d’emploi qui correspondent le mieux à votre profil et à vos aspirations. Sélectionnez les entreprises susceptibles d’être intéressées par votre projet professionnel. Recherchez des informations sur le Web, interrogez votre réseau.

Inutile d’envoyer votre CV tous azimuts. « Rien ne sert de répondre si vous n’avez pas de chances réelles d’être convoqué en entretien : vous perdez votre temps et faites perdre celui de vos interlocuteurs », prévient le consultant Fabrice Carlier, spécialiste de la recherche d’emploi. Vous pouvez également déterminer un périmètre géographique de candidature en sélectionnant les départements proches de votre domicile ou les régions où vous pourriez envisager une installation.

4- Rédiger un CV en lien avec le poste visé
Indiquez dans la rubrique « Expérience » de votre CV les informations qui sont les plus pertinentes au regard du poste auquel vous prétendez. L’exercice n’est pas facile, mais vous devez transformer vos diplômes en compétences. « Si, littéralement, le curriculum vitae est votre « parcours de vie », le recruteur ne doit pas y voir seulement une succession de diplômes, expériences et activités. Il doit identifier clairement les compétences que vous mettez à sa disposition », explique Manuelle Malot, Directrice Carrière et Prospective de l’EDHEC.

N’hésitez pas à illustrer vos propos par des résultats concrets se rapprochant des attentes spécifiées dans l’offre. Vous devez par conséquent clarifier, valoriser votre CV en l’adaptant à l’offre. Bien cerner les contours d’un poste vous permettra de concevoir, via votre CV, un véritable outil marketing. Pour rappel, votre CV doit être précis, sobre, synthétique et sans fautes d’orthographe !

5- Envoyer des candidatures spontanées
Envoyer sa candidature en répondant à des offres c’est bien. Faire des candidatures spontanées, c’est encore mieux. Près de 40% des embauches aboutissent suite à une candidature spontanée. Elle est très appréciée par les entreprises en France. Pour cela, il faut personnaliser ses courriers et bien se renseigner sur les entreprises qui vous intéressent.

6- Arpenter les salons emploi
Autre lieu de rencontre à ne pas négliger : les salons emplois, forum de recrutement, journées portes ouvertes dans les entreprises, ateliers organisés par des organismes ou les cabinets de recrutement. Une mine de contacts. Certains de ces rendez-vous sont dédiés aux jeunes diplômés, d’autres se limitent à certaines fonctions. En cette période de rentrée, il y en a forcément un près de chez vous qui vous permettra de rencontrer votre futur employeur. C’est l’occasion de vous familiariser avec le monde de l’entreprise, de questionner les professionnels sur leur activité, leur entreprise. Mais aussi de développer votre réseau.

Mais avant de vous rendre à l’un de ces événements, assurez-vous que celui-ci correspond à votre projet professionnel. Pour cela, identifiez les entreprises et consultez leur site Internet. Cela vous permettra d’en savoir plus sur leur activité, leurs valeurs, leurs différents métiers, leurs opportunités et parcours évolutifs. Ces éléments vous aideront à faire un choix : en vous rendant uniquement sur les stands qui répondent à vos aspirations professionnelles, vous optimiserez votre temps de présence le jour J.

Et adoptez une attitude professionnelle. N’oubliez pas que vous êtes en face de potentiels recruteurs. Soyez clair et concis dans vos échanges, et montrez votre motivation à rejoindre l’entreprise.

7- Se faire connaître sur la toile
Outre les sites emploi généralistes ou spécialisés dans votre secteur, vous pouvez vous rendre visible sur des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo. Ils sont de plus en plus utilisés par les entreprises à des fins de recrutement. Des offres d’emploi y sont d’ailleurs publiées.

8- Les réseaux sociaux boostent la recherche d’emploi
Faites-vous chasser gratuitement ! Direction les réseaux sociaux prisés par les recruteurs. Certains ont compris qu’il était avantageux d’aller chasser directement sur LinkedIn ou Viadeo. Ces sites sont en train de se transformer en plateformes de rencontre entre recruteurs et personnes en recherche d’emploi.

Les cabinets spécialisés ne sont pas les seuls à rôder sur les réseaux sociaux. Les Directions des Ressources Humaines y font aussi leur marché. Cela leur permet de réaliser des économies et de se passer des services facturés des chasseurs de têtes. Pour les candidats, on peut considérer que c’est une chance, car c’est toujours un filtre de moins.
Comme tout outil, il y a des règles à respecter lors de l’utilisation d’un réseau social pour éviter les dérives. On ne le dira jamais assez, veillez bien à ce que rien de compromettant n’apparaisse.

Choisissez bien vos mots clés
Sur des sites de contacts professionnels comme LinkedIn et Viadeo, les mots-clés jouent un rôle essentiel. Si vous vous y prenez bien, vous pouvez faire monter votre profil dans les résultats de recherche. Soyez le plus précis possible en réfléchissant à ce qu’un recruteur pourrait bien taper pour trouver votre profil.

Soyez prudent !
Réglez vos paramètres de confidentialité car sur Facebook, comme Twitter, n’oubliez jamais qu’un recruteur recherche des compétences avant une personnalité. Si vous acceptez un contact professionnel intéressant parmi vos amis, paramétrez votre compte pour qu’il n’accède pas à toutes les informations. Créer des groupes séparés entre professionnel et personnel et restreignez l’accès du groupe professionnel à votre profil (photos, commentaires sur votre mur, etc.).

Entretenez votre réseau
Votre réseau ne sera pas étendu du jour au lendemain. Entretenez votre réseau, faites de nouveaux contacts même si vous n’en avez pas besoin pour le moment, un jour ils vous seront peut-être très utiles ! Investissez vous dans un ou deux réseaux sociaux plutôt que de prendre le risque de délaisser l’un ou l’autre. Pour un recruteur, mieux vaut un seul profil actif régulièrement mis à jour que plusieurs profils incomplets.

Soyez honnête
Ne mentez jamais, cela finira toujours par se savoir. Il ne s’agit pas de se cacher derrière un personnage au profil parfait.

Soyez clair et rapide
Motivez et personnalisez toujours vos demandes de contact. Il ne s’agit pas de faire de grandes phrases mais d’aller au delà du simple clic de souris pour ajouter un nouveau contact, un nouvel ami ou suivre un nouveau flux de news.

9- Penser à la cooptation
Sachez que la cooptation est un excellent moyen pour les entreprises de recruter. Le principe ? Un salarié recommande votre CV à l’entreprise, en échange vous êtes contacté pour un entretien d’embauche. Professeurs, associations des anciens, entreprises où vous avez réalisez des stages ou des jobs d’été, relations familiales… aucune piste n’est à négliger.

Faites savoir que vous recherchez un emploi et mettez à jour régulièrement vos informations sur les sites emploi et les réseaux sociaux professionnels.

10- Préparer l’entretien d’embauche
– Avant d’aller à un entretien il faut déjà avoir en tête une présentation de votre parcours et de vos attentes professionnelles. En quelques minutes vous devez être capable de résumer votre cursus et de faire ressortir une logique dans votre jeune carrière. Pour les jeunes diplômés, le savoir-être, la personnalité, comptent souvent plus que le diplôme lors d’un premier contact avec le recruteur. Misez sur votre potentiel et votre envie pour convaincre !

Montrez de l’intérêt pour le poste pour lequel vous êtes reçu en préparant soigneusement l’entretien. Ne venez surtout pas les mains dans les poches le jour de l’entretien. Il est capital de se renseigner sur l’entreprise, son activité, son rayonnement international, ses principaux concurrents par exemple.

Les entreprises ont, pour la majorité, un site ou une rubrique entièrement consacrée aux métiers du groupe, à ses activités… Profitez-en pour glaner un maximum d’informations et préparer quelques questions en vue de les poser au recruteur le jour J. Ne poser aucune question peut être interprété comme un manque d’intérêt pour l’entreprise et le poste.

11- Faire preuve de souplesse
Soyez ouvert, adaptable et mobile. Ne refusez pas une mission en intérim ou un CDD trop vite. L’intérim est un bon moyen de cumuler des expériences. Et ne vous entêtez pas à vouloir intégrer une grande entreprise à tout prix, pensez aux PME. Elles recrutent de nombreux jeunes diplômés chaque année !

La souplesse, il en faudra également dans vos attentes salariales. Les candidatures étant nombreuses et les budgets serrés, ne vous fixez pas uniquement sur votre salaire d’embauche. Vous pourrez négocier habilement votre salaire, une fois que vous aurez fait vos preuves dans l’entreprise.

12- Faire un suivi professionnel
Envoyer des candidatures est une chose, encore faut-il se rappeler à qui vous avez envoyé votre CV. Tenez un planning précis avec les contacts à relancer, les entreprises à démarcher. Vérifiez régulièrement vos mails, assurez-vous d’être joignable facilement. Si votre recherche d’emploi s’éternise, n’hésitez pas à vos poser les bonnes questions à vous faire évaluer ou accompagner.

13- Affirmer sa motivation
Faites de votre motivation votre grand atout par rapport à des candidats plus expérimentés. Une candidature doit toujours être personnalisée : les réponses standardisées sont donc à bannir.

Par ailleurs, prenez la peine de suivre toutes vos candidatures en relançant chacun des recruteurs. Pour faciliter votre suivi, tenez quotidiennement à jour un tableau de bord (sur Excel par exemple). Répertoriez toutes les entreprises contactées, les candidatures envoyées (références, intitulés de poste et dates d’envoi). Vous pourrez alors savoir quelles entreprises relancer et à quel moment (attendez généralement entre 7 et 10 jours).

Et n’oubliez pas de remercier à chaque fois votre interlocuteur pour le temps qu’il vous a accordé. Quelle que soit la durée de votre recherche, ne perdez pas confiance. Restez professionnel, déterminé et positif !

14- Créer un blog emploi
Un blog emploi, c’est un outil d’un nouveau genre pour se faire remarquer. A condition d’être à l’aise à l’écrit, vous pouvez présenter sur ce blog personnel, vos envies professionnelles, vos ambitions, montrer votre professionnalisme de manière interactive et dévoiler un peu votre personnalité. Autre avantage non négligeable, vous pourrez échanger des conseils avec d’autres chercheurs d’emploi.

Lire aussi : Classement des sites d’emploi au Maroc

Ajouter un commentaire